Simulation d’injection pour les bioplastiques

Simcon a testé et validé son logiciel Cadmould pour la simulation des pièces en bioplastique.
Cadmould peut aussi être utilisé pour la simulation d’injection de pièces plastiques en matière première renouvelable.

Les fabricants de pièces plastiques, ont longtemps cherché des alternatives écologiques et durables, aux matières plastiques conventionnelles utilisées jusque-là. Cependant, quand les bioplastiques sont injectés, ils se comportent souvent différemment de leur plastique "traditionnel" connexe.

Simcon, l’expert en simulation de l’injection plastique, est le premier fournisseur à avoir enrichi ses logiciels Cadmould et Varimos, en y incluant dans sa base de données des matières bioplastiques et biocomposites (par exemple, les polymères conventionnels renforcés avec des fibres naturelles).

Avec les logiciels de Simcon, les utilisateurs de ce type de polymères, peuvent maintenant bénéficier eux aussi, des avantages de la simulation et réussir à économiser environ 30% en temps de développement et de cycle.

Simcon a participé au projet de recherche collaboratif "NFC Simulation" sponsorisé par le Ministère Fédéral Allemand de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Protection des consommateurs (BMELV), avec des partenaires tels que le constructeur automobile Ford.

Sur la base d’un démonstrateur d’une boîte à gants, Simcon a démontré la capacité de son logiciel Cadmould à mettre en évidence l’influences des paramètres process, sur le remplissage, la pression de compactage, les valeurs de retrait et de gauchissement, ainsi que l’orientation des fibres qui va ensuite influer sur la simulation du crash.

"Même la simulation de crash chez Ford a fourni des résultats remarquables avec l’orientation des fibres fournie par Cadmould", raconte le directeur général de Simcon, Dr. Paul Filz.

Cadmould a aussi été utilisé avec succès pour les bioplastiques dans d’autres domaines comme l’électronique et les instruments de musique.

Publié le 30 octobre 2019