Lycée Victor Bérard à Morez

Le lycée Victor Bérard situé au coeur du Parc Naturel Régional du Haut-Jura accueille et forme des élèves dans les domaines des Microtechniques, du Génie Optique et de la Lunetterie.


L'établissement propose des formations allant du niveau BAC Pro à BTS.



Lycée Victor Bérard à Morez Les BTS proposés sont :
  • Conception et Industrialisation en Microtechniques (CIM),
  • Opticien Lunetier (OL - en formation initiale, continue et par apprentissage),
  • Génie Optique (option optique instrumentale GOI, ou option photonique GOP).
Les BAC STI GO et Micro du lycée vont disparaître à la rentrée 2011, suite à la réforme gouvernementale prévue, apparaitront les BAC STI2D et STL.



Lycée Victor Bérard : BTS OL Le BTS CIM :
L'apprentissage est étalé sur deux années et assoit la continuité des compétences industrielles sur une chaine numérique de décisions, les élèves étant formés sur différents logiciels (Cadmould, Solidworks®, TopSolid®, Flowcod®, CES Edupack®, …).


La première année est dédiée à l'apprentissage "de base", les savoirs et savoir-faire associés aux différentes méthodes d'usinage, découpage, électroérosion, aux outils de conception, de simulation, et de validation des décisions.


A la fin de la première année, les élèves ont un stage de six semaines en entreprise. Cette première expérience en milieu industriel est une occasion d'observer leur quotidien (leurs contraintes, leurs objectifs, leurs demandes, …), les différents niveaux hiérarchiques. Un projet de stage doit être mené à terme.


La seconde année, très complète, est structurée autour d'un projet, mené d'octobre à mai : sur la base d'un cahier des charges de conception préliminaire, les élèves doivent concevoir un produit complet et fonctionnel (mécanique et électronique). Les groupes de travail sont de trois élèves.
Les produits à concevoir sont par exemple ; un capteur de vibrations sur filet de tennis (faute au "service"), un mini stylo lumineux, une micro-lampe d'inspection de petit mécanisme, la motorisation d'un présentoir de lunettes, un viseur optique de marine (pour faire le cap), un enrouleur de papier pour chronomètre, un banc de tri robotisé de composants de lunetterie, …


Tout d'abord, les élèves disposent d'une maquette prototypée avec juste les fonctions de base, et le schéma électronique. Ils doivent prendre en compte les différents paramètres exigés par le CdC, et adapter les formes et matériau pour assurer les fonctions attendues.


Lorsque les fonctions sont définies dans un modèle 3D, ils doivent adapter les formes et les matériaux au procédé retenu pour réaliser chaque composant du produit.


Fin novembre, les différentes pièces plastiques du projet sont testées avec le logiciel Cadmould Rapid, 10 licences acquises depuis novembre 2005. Ce software leur permet d'organiser et de visualiser les différentes configurations d'injection qu'ils ont imaginées recevables, puis ils peuvent valider la meilleure selon les critères les plus influents sur une injection de qualité (position du seuil d'injection, évaluation des taux de cisaillement, bulles d'air, lignes de soudures froides, pression, vitesse, …)


Monsieur Chouard, professeur du BTS CIM, assure la formation des élèves pour la partie Conception (BE), Préparation (BM+FAO) et Réalisation (Atelier+contrôle) des outillages de validation.


Le logiciel gratuit, appelé le "Viewer", est très utilisé par Monsieur Chouard pour une analyse plus précise en mode graphique. Les élèves apprennent tous ensembles, avec le Viewer, à étudier les divers critères sur des exercices préalablement calculés avec Rapid®. Ensuite, aguerris à l'observation critique de ces propriétés rhéologiques, ils apprennent à générer leurs propres calculs et analyses sur Rapid®. Puis, ils choisissent l'organisation qu'ils estiment optimale pour leur pièce.


En janvier, les élèves rendent un rapport (papier + pdf + diaporama) argumentant leur conception détaillée du produit, les choix effectués, et la conception préliminaire de leur outillage.
S'en suit, fin février, la fabrication des outils : moules, outils de découpe, …
En mai, la production en série des pièces et enfin l'assemblage du produit complet.
Fin juin, les élèves présentent un dossier et un exposé de leur projet achevé, composé de l'outillage, des pièces et des produits optimisés.


La formation des élèves est exigeante et très complète en plus des connaissances générales (mathématiques, physique, français, anglais, …). Les professeurs veillent à ce que les démarches de projet soient toujours argumentées, et le cahier des charges respecté. La grande implication des élèves dans leur formation est en adéquation avec leurs futures responsabilités en entreprise.


Lycée Victor Bérard : Démarche d'un projet en BTS CIM