Saint Gobain s'optimise avec Cadmould PRO

Le CRDC est un des centres de R&D de l'entreprise Saint-Gobain, spécialisé dans le développement et la fourniture de vitrages pour l'automobile et l'habitat. Le service CTEC travaille notamment sur le développement de vitrages automobiles encapsulés et a fait l'acquisition du logiciel Cadmould PRO en 2001. Les pièces principales sont des custodes, déflecteurs, lunettes, toits en verre ou polycarbonate, surmoulés par un joint périphérique polymère. D'autres pièces telles que des clips plastiques et des inserts métalliques peuvent également être surmoulées avec le verre (fonction montage, mécanique ou esthétique).


La société s'est équipée de logiciel de simulation de l'injection plastique car les matières utilisées sont reconnues pour être très techniques et d'un comportement difficile à simuler par des codes de rhéologie classiques. Ce sont des élastomères à base PVC ou TPU / TPV dont le comportement au cisaillement est très sensible.


La géométrie de la partie injectée représente des caractéristiques particulières comme une grande variation d'épaisseur pouvant aller de 0 à 10mm et des longueurs d'écoulement très importantes, jusqu'à 1000mm.


Exemple de pièces encapsulées de Saint Gobain Sekurit Exemple de pièces encapsulées de Saint Gobain Sekurit
Exemple de pièces encapsulées de Saint Gobain Sekurit
Custode Citroën C5 et custode Citroën C4 Picasso


Grâce à ses performances techniques, Cadmould a été retenu par Saint Gobain dès les premiers essais. La technologie brevetée du 3D-F a démontré toute sa puissance et sa souplesse d'utilisation pour ce type de géométrie très torturée.


"Nous parvenons aujourd'hui, grâce au logiciel Cadmould, à optimiser le remplissage de pièces encapsulées. L'élimination des défauts d'aspect est un critère majeur de notre production. Cadmould nous permet entre autre de déterminer et d'optimiser le nombre et la position des points d'injection, et de placer avec précision les lignes de soudure et les évents dans les zones adéquates. L'anticipation des défauts nous amène à optimiser la conception de nos pièces et moules très tôt au cours des projets." Romain Debailleul, responsable calcul.